Êtes-vous en recherche de sens ? Trouvez-vous que votre domaine d’activité ne vous apporte aucun épanouissement ? Il est temps d’envisager la reconversion professionnelle dans le domaine des médiations artistiques. L’art thérapeutique offre de belles perspectives professionnelles. Dans cet article, nous allons revenir sur le principe de la thérapie par l’art et allons vous donner les clés pour trouver une formation professionnelle qualifiante parmi toute l’offre de formation disponible.

Qu’est-ce qu’un art-thérapeute ?

Avant que nous commencions à vous expliquer le métier d’art thérapeute, voici un petit rappel : il ne faut pas confondre psychothérapie à support artistique ou thérapies médiatisées avec le métier d’Art-Thérapeute.

L’art thérapeutique offre nombre de bienfaits qui ont été prouvés au fil des ans. Mais pour qu’une thérapie par l’art soit efficace, cette dernière doit être menée par un art-thérapeute qualifié.

L’Art Thérapeute utilise l’art et la création artistique comme moyen d’action auprès de publics présentant des difficultés liées à des troubles de l’apprentissage et de comportement, mais aussi liées à des traumatismes. Il peut s’agir de :

  • La souffrance psychologique ;
  • La souffrance sociale ;
  • La souffrance médicale ;
  • Le développement de la créativité.

L’art-thérapie a donc pour objectif d’accompagner une personne vers la guérison de ses maux. Si cette dernière n’a pas pour objectif de remplacer un traitement médicamenteux (si existant), elle peut grandement soulager un patient en souffrance. Ces vertus thérapeutiques sont rendues possible par le processus de création lancé lors d’une telle thérapie.

Comment se déroule une séance d’art-thérapie ?

L’art-thérapeute accompagne les personnes lors d’ateliers, en cabinet ou en institution. Ce dernier peut travailler seul ou en équipe. Ce professionnel aide la personne à développer ses capacités créatrices, à construire une image valorisante de soi, à exprimer et soulager une souffrance (physique ou psychique) à travers la production artistique. Voici une liste non-exhaustive des ateliers pouvant être proposé par un praticien :

  • Modelage ;
  • Peinture ;
  • Dessin ;
  • Marionnette ;
  • Théâtre ;
  • Chant ;
  • Danse ;
  • Photo ;
  • Clown.

Pourquoi suivre une formation professionnelle d’art-thérapie ?

Les arts-thérapeutes doivent passer par une formation certifiante avant de pouvoir exercer. Cette dernière dispense un enseignement théorique, expérentiel et incite les étudiants à réaliser des stages pratiques permettant de mettre en application tous les enseignements précédemment transmis.

Quels sont les enseignements théoriques d’une formation en art thérapie ?

  • La construction psychique : acquisition et développement de la personne ,
  • Influence de la psyché sur le corps : comprendre l’impact de l’expression des émotions sur le corps ;
  • Etude du comportement Infantile (construction et évaluation) ;
  • Etude du comportement Adulte (construction et évaluation) ;
  • Cadre Professionnel (le code de déontologie et l’éthique, du métier d’art-thérapeute) ;
  • Symbolisme : communication verbale, non-verbale – Les archétypes ;
  • Systémie : Créer et co-créer sont des actions qui aident à reconstruire via la création artistique et par des questions circulaires ou directes.

Reconversion professionnelle en art-thérapie : quels sont les moyens mis à ma disposition ?

Très généralement, l’offre de formation enregistrée au RNCP (Registre National des Certifications Professionnelles) en art thérapeutique peut être financée via le CPF (Compte Personnel de Formation). Il est également possible de bénéficier de facilités de paiement (paiement en plusieurs fois). Ainsi, votre projet professionnel peut prendre vie plus facilement. Notez d’ailleurs que les demandeurs d’emploi peuvent bénéficier d’aides (plus ou moins conséquentes) en fonction de la formation choisie.

Quel est le salaire d’un art-thérapeute ?

A partir du Smic, et jusqu’à 2000 euros net par mois pour un salarié. De 38 à 45 euros de l’heure pour un libéral.

Quelles sont les compétences dont doit disposer d’un art-thérapeute ?

L’adaptation aux différents patients

Handicap comme maladie, l’art-thérapeute doit savoir s’adapter à l’état physique et mental des patients qu’il accompagne. Ce professionnel de santé doit savoir analyser les capacités motrices, les goûts, les passions et environnement culturel de chacun de ses patients afin de mettre en place un programme thérapeutique adapté.

Redonner goût à la vie

L’art-thérapeute a pour objectif final de redonner confiance aux patients traumatisés par la maladie ou un événement difficile (deuil, attentats, etc.). Ce dernier doit les encourager à persévérer dans leurs efforts et doit les stimuler durant une partie ou l’intégralité du parcours de soins. L’observation de l’évolution du patient est indispensable, sans quoi l’art-thérapeute n’est pas en mesure d’adapter le processus de soin.

Travailler en équipe

Chaque cas est différent et nécessite donc des modalités d’intervention particulières. Ces modalités sont systématiquement élaborées en concertation avec l’équipe soignante.

Connaissances diverses

L’art-thérapeutique (plus généralement la médiation artistique) nécessite des compétences artistiques approfondies. Outre l’expression artistique, l’art-thérapeute doit aussi disposer de connaissances en épistémologie, esthétique, physiologie, psychopathologie, stratégie thérapeutique, protocole de prise en charge… Pour suivre l’évolution de son métier et s’ouvrir des nouvelles perspectives d’emploi, l’art-thérapeute s’informe et se forme tout au long de sa vie professionnelle.

La formation professionnelle en art-thérapie : pour conclure

Véritable professionnel de la santé, l’art-thérapeute intervient dans le cadre des soins et du suivi médical, en complémentarité avec les autres disciplines et professions de santé. A ce titre, il doit respecter les règles édictés par l’Ordre des Médecins ou l’Ordre des Psychologues.

Les différentes formations proposent une formation initiale (bac + 5) ou continue (bac + 3). La formation initiale se déroule sur 2 ans après le baccalauréat générale ou technologique : elle comporte une partie théorique dispensée à distance par internet et une partie pratique réalisée au sein d’un centre hospitalier universitaire.

Lorsque cette formation n’est pas organisée directement par un établissement public, elle peut être confiée à un organisme comme l’Institut National d’Expression de Création, d’Art et Transformation qui propose plusieurs formules adaptables aux besoins spécifiques du candidat :

  • Une formation en alternance pour accroître sa connaissance pratique ;
  • Un stage intensif permettant de convertir ses compétences théoriques en compétences pratiques ;
  • Une certification internationale pour valider ses acquis ;
  • Des cours particuliers pour approfondir certains domaines.

Enfin, la validation du diplôme national permet ensuite de postuler à un emploi salarié au sein d’une structure publique ou privée agréablement reconnue par les pouvoirs publics. L’exercice en libéral est possible, mais reste plus difficile étant donné que le professionnel doit également assurer sa communication auprès des structures d’accueil.

Pour une reconversion professionnelle de qualité, choisissez avec soin votre organisme de formation. Ce dernier vous garantit de disposer d’un diplôme universitaire reconnu et d’une insertion professionnelle qualitative.