La graine de nigelle n’est pas une épice comme une autre. Désignée communément comme le cumin noir, c’est une graine très utilisée dans la gastronomie indienne et au Moyen Orient. En effet, elle orne idéalement les plats de ces cuisines délicieuses. Comme beaucoup d’épices, celle que l’on nomme « Nigella Sativa » en latin suscite un grand intérêt au cœur des études médicales. Depuis les années 1960, beaucoup d’études universitaires ont permis de mettre en lumière l’efficacité de ce condiment dans le traitement de certaines maladies. C’est donc cet aperçu que nous vous proposons de découvrir au cœur de cet article. Et qui sait, peut-être adopterait vous cette graine au cœur de votre programme alimentaire.

La graine de nigelle : un bienfait dans le traitement des maladies respiratoires

La graine de nigelle est connue en ayurvéda et médecine traditionnelle arabe depuis des millénaires. C’est donc au cœur de la médecine douce que les scientifiques ont décidé de s’intéresser à cet ingrédient. D’une croyance populaire, les universitaires en médecine ont voulu percer le mystère d’un condiment caractérisé de « graine bénie » en Orient.

Beaucoup d’études scientifiques faites depuis les années 1960 en Égypte, Turquie, Allemagne et USA ont montré l’efficacité de la graine de nigelle dans le traitement des maladies suivantes : 

  • Bronchites
  • Asthme
  • Laryngite.

Une relation de cause à effet a pu être identifiée dans le traitement des maladies respiratoires. La molécule nommée « thimoquinone » uniquement présente au cœur de la graine de nigelle favoriserait la dilatation des bronches. Elle permettrait donc de faciliter la respiration. De plus, son action antivirale et antimicrobienne permettrait de limiter les cas de surinfection du système respiratoire. Évidemment, la graine noire ne suffit pas à limiter les causes de la maladie. Le médecin reste à ce sujet la personne la plus expérimentée pour donner le traitement qui convient. 

Pourquoi est-elle efficace dans la prévention du Covid 19 ?

La crise sanitaire que nous vivons à l’heure actuelle se présente comme la maladie respiratoire de notre siècle. Aucun remède efficace n’a pu percer le mystère de cette maladie. Néanmoins des remèdes préventifs permettent de limiter l’étendue des dégâts. D’ailleurs, une étude pharmacologique menée récemment la chercheuse Patricia Mendonca associée à la faculté de pharmacie de l’Université A&M de Floride a pu mettre en évidence cette corrélation.  La graine de nigelle ne vaincrait pas le Covid 19. En revanche, les bienfaits qu’elle apporte au système immunitaire lui permettrait de renforcer le corps et limiter les séquelles. 

En effet, la vaccination s’est montrée toute aussi efficace pour les personnes âgées et fragiles. Prendre soin de son corps en consommant la graine de nigelle sous forme de gélules permettrait d’entretenir le système immunitaire. D’ailleurs cela peut tout aussi être le cas d’ingrédients connexes comme la propolis, l’acérola ou le ginseng. 

L’essentiel consiste donc aussi à préparer le corps et les défenses naturelles contre le Covid 19.

Un traitement naturel prometteur contre le diabète

La littérature scientifique que vous pouvez facilement retrouver sur les magazines santé sur la Toile développe cet argument favorable. La consommation de graine de nigelle stimulerait la production de cellules pancréatiques et notamment l’effet de l’insuline. Ce facteur aurait une incidence directe sur la baisse du taux de sucre dans le sang. Reconnu pour ses vertus hygloglycémiantes, elle aiderait donc à le stabiliser. Néanmoins, ce remède naturel est une fois de plus bénéfique à titre préventif. Rien n’indique qu’elle éradique telle ou telle maladie. Pourtant, les études démontrent avec preuve que son rôle préventif ne peut être sous-estimé. 

A l’heure actuelle, beaucoup de médecins s’accordent donc sur ses propriétés élogieuses. Le futur nous dira si la graine de nigelle ou son huile figureront dans les protocoles de fabrication de certains médicaments.